Pour les vœux, nous avons tout le mois de janvier. Ce qui est bien pratique ! ;-)
Vous avez déjà eu les miens mais aujourd'hui, je viens partager avec vous ceux d'Esther.
Esther, vous la connaissez déjà : elle fut des nôtres lors de notre randonnée-broderie de l'an dernier, le SAL Village de Montagne. Elle était venue tout spécialement d'Espagne marcher broder avec nous. Voilà pour les présentations !

Maintenant, sa jolie carte...

Voeux_d_Esther__Espagne_

Illustrée du Ramo de Navidad qu'elle a réalisé elle-même.

J'ai demandé à Esther si elle voulait bien nous raconter cette belle coutume de sa région du Leon. Ce qu'elle a fait dans un parfait français, quoi qu'elle en dise. Et je l'en remercie doublement : son récit est passionnant et mon espagnol limité à "Gracias". ;-)

La tradition du Ramo de Navidad remonte à l'époque pré-chrétienne et est parvenue jusqu'à nos jours avec quelques modifications.
A l'origine, ce Ramo était simplement une branche coupée ; aujourd'hui, on construit cette structure en bois que vous pouvez voir sur l'image. Selon les régions, elle peut se présenter différemment.

Voeux_d_Esther_2

En principe, c'était les jeunes filles (mais aussi parfois les garçons) qui préparaient le Ramo. On le garnissait de fruits de saisons (pommes, poires, raisins...), de fruits secs, de galettes, de rubans, de dentelles... On le plaçait à l'église et le jour des Rois Mages (le 6 janvier), on chantait le "Canto del Ramo" avant d'organiser un tirage au sort ou une vente aux enchères du Ramo. L'argent servait alors à organiser une fête ou un goûter.
De nos jours, le Ramo est une alternative au sapin de Noël, bien que dans de nombreuses maisons, ils soient présents tous les deux.

Voeux_d_Esther_4

Je me suis demandée si on mangeait ces bonnes choses qui sont accrochées au Ramo. Esther m'a dit qu'elles étaient là pour décorer... ;-)

Mais pas seulement. Le Ramo est chargé de symboles, en vérité.

Voeux_d_Esther_5

Les bougies représentent les 12 mois de l'année. Esther a orné son Ramo de fuseaux et de dentelles, illustrant ainsi sa passion pour cet art qu'elle pratique. Elle a ajouté des rubans anciens et des grelots dont elle aime le tintement. Le lierre est un cadeau d'une amie. Les figues sèches sont là en souvenir de son papa qui était fou de ces douceurs. Les noix et les châtaignes sont les friandises de sa maman. Enfin, les bonbons Ronchito sont une spécialité de la province du Leon ; ils sont savoureux et "crocantis" (je garde ce mot d'Esther, si savoureux lui même) !

Voeux_d_Esther_3

Un grand merci à toi, Esther ! Merci pour cette jolie carte que tu nous envoies à toutes. Merci pour le partage de cette si jolie coutume de ta province. Je t'embrasse !